banner

Cliquez ici pour faire un
don en ligne.

Faites un don

Cliquez ici pour vous inscrire à notre infolettre.

inscription infolettre

 


 

 

 



 



3 évêques colombiens, missionnaires de la Consolata

IMC



Trois évêques colombiens et missionnaires de la Consolata qui participent au Synode pour l’Amazonie sont passés par le Portugal avant de se rendre à Rome. Ils ont dit qu’elles étaient leurs espoirs en ce qui concerne ce Synode qui, selon l’historique de l’Église, créé encore plus d’attentes et attire de nombreuses critiques, avant même qu’il ne commence.

Monseigneur Joaquín Pinzón, 50 ans, est vicaire apostolique de Puerto Leguízamo-Solano et évêque titulaire d'Ottocio en Colombie. Il affirme être très heureux d'avoir été choisi pour faire partie du comité préparatoire du Synode en tant que représentant de l'épiscopat colombien. Ayant participé à de multiples réunions préparatoires pour l’Instrumentum Laboris (document de travail préparatoire au synode), il dit que ses attentes sont nombreuses et qu'il ne craint pas les critiques. Dans une entrevue accordée au Portugal, il a déclaré : « Laissons parler l'Esprit, afin qu’il nous permette de découvrir en chacun de nous de nouveaux chemins, pour l’Église que nous accompagnons, et qu’il suscite des propositions qui nous permettrons de nous occuper véritablement de la maison commune, œuvre que Dieu qui en est le créateur nous a confié ».

Monseigneur Francisco Javier Correa, 63 ans, est évêque de San Vicente del Caguán en Colombie. Avant même d'arriver à Rome et de participer au synode, il pensait déjà au post-synode et déclarait : « Le plus important sera le post-synode. Avant tout, notre engagement ! Lorsque nous serons de retour dans nos églises respectives, il faudra que cela nous permette d’aider nos peuples à recouvrer leur identité propre dans la perspective d'une écologie intégrale. »

Monseigneur Omar de Jesús Mejía Giraldo, 53 ans, est archevêque de Florencia, en Colombie. L’avantage que monseigneur Giraldo a sur ses deux confrères est qu’il a participé au Synode sur les jeunes à Rome en 2018. Il a dit : « Bien au-delà de beaucoup écouter, je veux apprendre ! Pour ma province, je m’attends à ce que ce synode m'inspire une grande créativité pastorale. »

La messe d’ouverture du Synode spécial des évêques pour l’Amazonie a été présidée par le Pape en la basilique Saint-Pierre de Rome, dimanche le 6 octobre. Il a demandé aux évêques d’être des pasteurs conscients du don reçu de Dieu, et de le garder toujours vivant. Il les a aussi prié de faire preuve d’une prudence audacieuse pour trouver de nouveaux chemins afin d’annoncer l’Évangile en Amazonie à tous nos frères et sœurs qui portent une lourde croix et qui attendent la consolation libératrice de l’Évangile ».

retour

conception gcrete 2010