Combattre la malaria et sauver des vies

Dans le village de Kidagaa, en Tanzanie, le paludisme fait des ravages chez les plus vulnérables.

– De mars à juin, les précipitations ont été considérables dans la région. L’eau stagnante s’accumule et crée un terrain propice à la reproduction des moustiques porteurs du paludisme.

– Les piqûres des moustiques porteurs du paludisme peuvent provoquer de la fièvre, des vomissements et des diarrhées, des accouchements prématurées, de l’anémie et la mort.

– Le manque d’éducation, la discrimination et l’abandon exacerbent le problème pour les personnes âgées, les enfants, les mères célibataires démunies et les futures mères.

Le père Domnick Otieno, IMC, a un plan pour enrayer les effets néfastes du paludisme à Kidagaa. Il est convaincu que la prévention est le meilleur remède. Il aimerait entreprendre une campagne d’information et d’éducation pour que les gens gardent leur environnement propre, sec et sans déchets. Puisque les moustiques du paludisme attaquent la nuit, le père Domnick veut également fournir aux gens des moustiquaires à border sous le matelas.

 

Père Domnick a besoin de 10 000 $ pour lancer le projet.

Aidez le père à améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes à Kidagaa et prolonger l’espérance de vie de beaucoup d’autres.

error: Contenu protégé !